Les actualités

dimanche 13 octobre 2019, La Féclaz.

14 octobre 2019

Grand Beau temps

  • 686 participants
  • Le groupe handicaf composé d'une quarantaine de personnes
  • Trente bénévoles , cinq secouristes du secours en montagne d'Annecy.
  • Validation de carton : Vous pouvez voir dans le menu inscription, puis résultats, la feuille récapitulative en pdf.
  • Nous avons trouvé une casquette rose à visière transparente, une doudoune verte Okaidi sans manche 12 ans, une polaire Odlo enfant noire taille 140.
  • Vous pouvez passer au secrétariat du club aux heures d'ouverture pour récupérer votre bien.
  • 25 septembre 2019

    Une journée type

  • J’arrive à la Féclaz avant 8 h 45.
  • Je me gare sur l’immense parking prévu pour les fondeurs.
  • Je suis muni d’un petit sac à dos contenant ma boussole, mon sifflet, mon téléphone, ma boisson, mes vivres de course et peut être un vêtement chaud.
  • Malin : j’ai un sac banane pour la boussole et le carton pointage, ou un élastique solide.
  • Je me dirige vers le bâtiment du gymnase et de l’office de tourisme.
  • Je suis muni de ma pièce de 1 euro.
  • Je bois dans le gobelet recyclable un thé, du chocolat ou du café offert.
  • Je consulte la liste des participants et repère le numéro en face de mon nom.
  • Je me dirige vers les personnes qui me donnent mon carton de pointage.
  • Je ne sais pas trop utiliser la boussole, les personnes de l’atelier d’explication me donnent les indications de la lecture, azimuter la balise depuis mon emplacement.
  • Je sais que l’échelle de la carte est de 1/15 000 1 cm= 150 m.
  • Je patiente jusqu’à 9 h 20 pour me diriger sur le départ.
  • Au signal, vers 9 h 30, je marche ou cours environ 500 m le long de la rubalise, jusqu’au lieu de distribution des cartes.
  • Je prends la carte de mon circuit au format A3 dans son plastique. Si je suis en famille, j’en prend deux.
  • Je lis tranquillement les instructions et tire mon azimut sur la première balise, j’estime la distance avec la réglette de la boussole.
  • J’évite l’effet grégaire de croire que les autres personnes qui courent ont raison.
  • J’évite d’aller droit sur la balise prévue, j’utilise au maximum les sentiers.
  • Au angles et croisements les plus proches, je fais mon azimut final, et enfin j’arrive sur l’objectif.
  • Poinçonnage de la bonne case en ayant vérifié le numéro de la balise correspondant à celui donné sur la carte.
  • A l’arrivée je donne mon carton. Si je l’ai perdu, je donne mon nom afin d’éviter le déclenchement des secours en fin de journée. Je récupère mon pique-nique.
  • Un ticket dans le sac me donne une chance à la tombola de 14 h 30.